Anoraa

Un sur deux périrent !


Bilan

Les G.L. comportaient 130 équipages dont seulement 45 finirent leur tour d’opérations et 41 furent abattus (44% par la chasse ennemie et 31% par la DCA) durant leurs onze mois d’opérations (1 juin 44 - 8 mai 45).

Ils déplorèrent 216 tués, effectuèrent 131 missions et 2471 sorties réalisant 13800 heures de vol durant lesquelles ils larguèrent 9.000 tonnes de bombes.

 Halifax3

Message de l’Air Chief Marshal Sir Arthur Harris

“Veuillez transmettre au personnel français qui a servi dans le Bomber Command, mon admiration et ma gratitude pour leur indéfectible coopération, leur extrême bravoure et leur efficacité.

Ensemble, nous avons porté la bataille au cœur de l’Allemagne. Nous avons donné à l’ennemi une leçon durable sur la pleine signification de la guerre, une leçon qu’il a cruellement vécue et qui toujours survivra.

A tous les Hommes de la France qui ont combattu dans nos rangs, vont les plus chaleureuses salutations du Bomber Command.“

 Halifax4

Citation du Groupe lourd à l’ordre de l’armée

"Groupe de bombardement lourd opérant en Grande-Bretagne. Il termine sous l’impulsion énergique de son chef, le commandant Puget, une série d’opérations entreprises au contact étroit du Bomber Command ayant déversé du 5 octobre 1944 au 25 avril 1945, 2540 tonnes de bombes, au cours de 720 sorties d’avions, plusieurs fois détenteur des trophées de la RAF récompensant les meilleurs résultats obtenus en opération, s’est notamment distingué au cours :

- des missions de harcèlement des voies de communications ennemies aboutissant au blocage de l’offensive Von Rundstedt de décembre 1944

- des missions entreprises pour le nivellement de la Ruhr, conservant son allant malgré la perte de plus de 50 % de son personnel navigant en onze mois d’opération, la précision de ses tirs, l’héroïsme de ses équipages, le travail acharné de ses mécaniciens lui valent la haute estime du commandement tant allié que français et la reconnaissance du pays."

Charles De Gaulle (20-07-1945)